Méningite à méningocoque - Découverte d’une souche sexuellement transmissible

Méningite à méningocoqueDécouverte d’une souche sexuellement transmissible

19.05.2016

Une nouvelle souche virulente de méningocoque vient d’être identifiée par des chercheurs. Son originalité est d’être capable de se transmettre par voie urogénitale, alors que la transmission classique de cette bactérie se fait par le biais de sécrétions respiratoires ou salivaires.

  • Une souche hautement pathogène et invasive

En 2013, une épidémie de méningite à méningocoque C a été observée dans les milieux homosexuels aux États-Unis, en Allemagne et en France, conduisant ces pays à recommander la vaccination chez tous les hommes ayant des relations avec des hommes (HSH).

Par la suite, des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’université allemande de Würzburg ont étudié des souches isolées au cours de l’épidémie survenue en France et en Allemagne. Ils ont alors découvert qu’il s’agissait d’une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 5

Partenaires