Détournements d’argent et trafic de fausses ordonnances

Des pharmaciens allemands accusés d’escroqueries  Abonné

Publié le 23/05/2016
Régulièrement accusés des pires escroqueries par certains médias, les pharmaciens allemands expriment leur « ras-le-bol » face à des allégations qu’ils trouvent souvent très légères. S’ils reconnaissent que, chez eux comme dans tous les métiers, quelques brebis galeuses salissent la profession, ils réclament la plus grande sévérité à leur encontre.
Les officinaux d’outre-Rhin sont excédés par ces accusations

Les officinaux d’outre-Rhin sont excédés par ces accusations
Crédit photo : ABDA

Le 8 mai, l’hebdomadaire dominical « Welt am Sonntag », a publié un dossier à charge particulièrement virulent sur certains « arrangements » passés entre des pharmaciens, des médecins et des patients : s’appuyant sur deux affaires actuellement en cours d’instruction, l’une à Francfort et l’autre à Potsdam, le journal s’est lancé dans des extrapolations un peu hasardeuses sur la « malhonnêteté » des pharmaciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte