Patrimoine mondial de l’UNESCO

Les coopératives de pharmacies allemandes bientôt classées ?  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 07/01/2016
Parce qu’elles constituent un élément important de la vie historique, sociale et économique du pays, les coopératives professionnelles allemandes, y compris celles des pharmaciens, mériteraient d’être classées au titre du patrimoine mondial immatériel de l’UNESCO. C’est du moins le point de vue de plusieurs d’entre elles, qui ont entrepris des démarches en ce sens auprès de cette organisation internationale chargée de protéger et promouvoir la culture mondiale.

Le patrimoine immatériel de l’UNESCO vient compléter ses listes de patrimoine naturel et architectural, et englobe des pratiques culturelles, sociales ou artistiques, dont certaines sont fortement menacées et doivent être protégées.

Il est extrêmement multiple et varié et, parmi les nouveaux inscrits au titre de l’année 2015, on trouve, entre autres, le rituel des bergers mongols pour amadouer les chamelles, les fêtes du feu du solstice d’été dans les Pyrénées ou le sbuâ, pèlerinage annuel des communautés zénètes dans le Sahara algérien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte