Génériques

Les Italiens boudent toujours  Abonné

Publié le 18/04/2016
En Italie, certains médecins déconseillent les génériques au prétexte que leur efficacité est moindre par rapport à celle des princeps. Du coup, le marché a du mal à décoller.

En 2014, le Pr Silvio Garattini, pharmacologue et directeur de l’institut pharmacologique milanais Mario Negri, attribuait le manque de succès des génériques en Italie à un problème de sémantique. Depuis, la situation n’a visiblement pas évolué.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte