Un quart des officines menacées en Angleterre

Les Britanniques volent au secours de leurs pharmacies  Abonné

Publié le 12/05/2016
Menacés par un plan d’économies qui pourrait, à terme, entraîner la fermeture de près d’une officine sur quatre, les pharmaciens britanniques se mobilisent et lancent, avec succès, une grande campagne de sensibilisation ainsi qu’une pétition qui a déjà recueilli plus d’un million de signatures.
Le gouvernement britannique veut réduire le nombre d’officines

Le gouvernement britannique veut réduire le nombre d’officines
Crédit photo : S. TOUBON

Afin d’économiser 22 milliards de livres, soit 28 milliards d’euros d’ici à 2021, le gouvernement britannique prépare un vaste plan d’économies touchant toutes les branches de la santé dont les pharmacies d’officine. Ces dernières sont financées grâce à un honoraire de délivrance, que le gouvernement souhaite abaisser de 6 % dès le mois d’octobre. Selon le gouvernement, les 14 000 pharmacies britanniques, dont 12 000 pour la seule Angleterre, sont désormais trop nombreuses et surtout mal réparties géographiquement, car trop concentrées dans les villes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte