L’article 66 cristallise les craintes

Vent de panique sur le marché des génériques  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 28/10/2019
L’entrée en vigueur de l’article 66 de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2019 au 1er janvier prochain crée un vent de panique chez les génériqueurs et les pharmaciens. Les syndicats évoquent une perte de 300 millions d’euros pour l’économie officinale.
Stéphane Joly

Stéphane Joly
Crédit photo : S. Toubon

C’était il y a un an. À l’occasion de la présentation du PLFSS 2019, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, annonçait des mesures en faveur du générique : fin de l’obligation manuscrite pour la mention NS, encadrement des justifications possibles par l’agence du médicament et remboursement sur la base du générique lorsque le patient exige le princeps sans raison valable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte