De la marge aux honoraires

La « bascule impressionnante » de l’économie officinale  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 28/10/2019
Présenté comme le « principal architecte » de la réforme de la rémunération des pharmaciens, le directeur de l’assurance-maladie Nicolas Revel est revenu en détail sur la mutation économique opérée depuis 2013. Ainsi que sur les choix des gouvernements successifs de faire du pharmacien un professionnel de santé essentiel pour faire face au vieillissement de la population et à la hausse des pathologies chroniques.
Photo 57

Photo 57
Crédit photo : S. Toubon

Que de chemin parcouru depuis la signature de la toute première convention entre la profession et l’assurance-maladie en 2006 ! Les pharmaciens ont appris l’art des négociations conventionnelles en même temps que le métier évoluait radicalement. Dès la deuxième convention nationale, signée en 2012, la primeur a été donnée aux missions d’accompagnement et à l’idée d’une rémunération à l’honoraire à travers la reconnaissance du rôle de professionnel de santé du pharmacien. Dix-huit avenants – pour l’instant – sont venus compléter la trame générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte