Marge brute globale et excédent brut d'exploitation

Tous les indicateurs doivent être observés à la loupe  Abonné

Publié le 28/10/2019
Progressant moins que le chiffre d'affaires, la marge brute est même en recul pour près de cinq officines sur dix. L'excédent brut d'exploitation (RBR) subit lui aussi une certaine érosion. Des signes d'essoufflement qui ne trompent pas et qui interrogent les experts sur la capacité de certaines officines à affronter les évolutions du métier.
Taux de marge brute par typologie

Taux de marge brute par typologie
Crédit photo : Source CGP, Fiducial, KPMG

Vellozzi (KPMG)

Vellozzi (KPMG)
Crédit photo : S. Toubon

Rémunération

Rémunération
Crédit photo : Source CGP, Fiducial, KPMG

Becker- Fiducial (33)

Becker- Fiducial (33)
Crédit photo : S. Toubon

Evolution du taux de marge brute

Evolution du taux de marge brute
Crédit photo : Source CGP, Fiducial, KPMG

Lecoeur- CGP (32)

Lecoeur- CGP (32)
Crédit photo : S. Toubon

Evolution de l'EBE avant rémunérations des titulaires et cotisations TNS

Evolution de l'EBE avant rémunérations des titulaires et cotisations TNS
Crédit photo : Source CGP, Fiducial, KPMG

Un signe d’alerte n’a pas échappé aux experts-comptables. Après une embellie en 2017, la marge brute, composée de la marge commerciale, des honoraires, des coopérations commerciales et des nouvelles rémunérations, voit sa progression se tasser. Le taux de croissance perd du terrain et 0,40 point en moyenne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte