Chiffre d'affaires

Une hausse en trompe-l’œil  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 28/10/2019
Bien que globalement en hausse pour la majorité des officines, le chiffre d’affaires, qui comprend pour la première fois l'ensemble des ventes agrégées aux honoraires et aux ROSP, reflète une réalité bien disparate au sein du réseau officinal.
Variation du CA moyen HT de 2015 à 2018

Variation du CA moyen HT de 2015 à 2018
Crédit photo : Source CGP, Fiducial, KPMG

Variation du Ca moyen HT par zone de chalandise

Variation du Ca moyen HT par zone de chalandise
Crédit photo : Source CGP, Fiducial, KPMG

Photo 14

Photo 14
Crédit photo : S. Toubon

Répartition de l'activité par taux de TVA

Répartition de l'activité par taux de TVA
Crédit photo : Source CGP, Fiducial, KPMG

Une bonne nouvelle peut parfois en cacher une moins bonne. C’est le cas du chiffre d’affaires de l’officine (ventes + honoraires et ROSP). Avec un rebond de 1,12 %, 1,39 %, voire 2 %*, en 2018 après deux années de croissance plus discrète (taux moyen de 0,75 %), cette reprise soulignée par les trois cabinets d’experts-comptables -CGP, Fiducial et KPMG - est d’autant plus significative qu’elle s’inscrit dans le contexte d’un prix du médicament à la baisse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte