Substitution générique

Le plafond est-il atteint ?  Abonné

Publié le 29/02/2016
Tandis que de nouveaux objectifs de substitution ont été définis pour 2016, plus de 8 pharmaciens sur 10 estiment qu’il sera difficile pour eux d’augmenter leurs taux de dispensation de médicaments génériques.

Dans le cadre de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) relative à la substitution générique, l’objectif national a été relevé de 85 % à 86 % pour cette année. Les objectifs départementaux, déclinés en objectifs individuels pour chaque officine, ont également été revus à la hausse. Un petit point de plus au niveau national, qui représente tout de même un gros effort pour les officinaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte