À la une

Bataille autour des ventes directes  Abonné

Par
Publié le 14/03/2016
Unanimes pour dénoncer le double jeu des laboratoires dans leurs relations commerciales avec les pharmaciens, les groupements se divisent sur les mesures à prendre. Dépassant la simple question des pratiques de négociations, ces divergences révèlent une fracture entre les groupements.

Le durcissement des conditions commerciales depuis le début de l’année n’est pas passé inaperçu au sein de la profession. Ni la montée en puissance de certaines pratiques des laboratoires associées aux ventes directes auprès des pharmaciens. Quitte à appliquer des écarts de tarifs entre 15 et 20 %. La profession, et plus particulièrement les groupements, se divisent cependant sur la conduite à tenir.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte