Grossistes-répartiteurs

Le maillon faible  Abonné

Par
Publié le 29/10/2018
Depuis 2008 la répartition pharmaceutique subit une dégradation importante de son économie. Dégradation qui a atteint un point de non-retour sur l’exercice 2017 avec le chiffre d’affaires le plus bas enregistré ces dix dernières années. Et pour la première fois une perte sèche de 23 millions d’euros en résultat d’exploitation. Le principal responsable, selon la CSRP, n’est autre que le générique.
Brochain

Brochain
Crédit photo : S. Toubon

Une rentabilité en chute libre

Une rentabilité en chute libre
Crédit photo : Source CSRP

Décomposition moyenne du chiffre d'affaires TTC

Décomposition moyenne du chiffre d'affaires TTC
Crédit photo : Source CSRP

La chaîne du médicament

La chaîne du médicament
Crédit photo : Source CSRP

Début septembre, des messages d’alerte ont fleuri sur les véhicules des grossistes-répartiteurs, clamant que « l’accès aux médicaments partout et pour tous est en danger ». À l’initiative de cette communication : la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) et les sept grossistes-répartiteurs présents sur le territoire français.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte