Financement

L’officine a besoin d’argent frais  Abonné

Par
Publié le 29/10/2018
Pour mettre en application les nouvelles missions, l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) n’en démord pas. Petites et moyennes officines ont besoin d’un apport financier. Mais comment l’obtenir ?

La mutation du métier est profonde mais, d’après Laurent Filoche, elle risque de profiter aux grosses officines si rien n’est fait en faveur des petites et moyennes qui constituent, le rappelle-t-il, « le gros du marché » mais surtout qui « font le maillage du territoire et la force de notre profession ». Il n’est donc pas question de les abandonner au bord du chemin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte