Formation initiale et évolution du métier

Les attentes de la profession  Abonné

Publié le 11/02/2016
Tandis que les médecins ont décidé de boycotter la Grande conférence de la santé, les pharmaciens ont pour leur part annoncé qu’ils seraient présents. Ils espèrent qu’à l’issue de cette journée des annonces en faveur de l’officine soient faites.
La création d'un DES de pharmacie ferait passer les études pharmaceutiques à huit ans

La création d'un DES de pharmacie ferait passer les études pharmaceutiques à huit ans
Crédit photo : Phanie

La Grande conférence de la santé voulue par le Premier ministre se tient aujourd’hui. Elle sera « l’occasion d’annoncer des réformes à court terme et de préparer des évolutions à plus long terme », indique le Premier ministre dans une interview au « Généraliste ». C’est ce qu’espèrent les syndicats d’officinaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte