Démocratie sanitaire - Et si l’expert en santé, c’était le patient ?

Démocratie sanitaireEt si l’expert en santé, c’était le patient ?

Mélanie Maziere
| 28.11.2016

Informé et souvent expert de ses propres pathologies, le patient occupe une place centrale dans le système de santé. Son avis est progressivement pris en compte et aide à construire une nouvelle façon d’envisager le soin. La Haute Autorité de santé montre l’exemple.

  • Patients

La France n’est pas encore à la pointe de la démocratie sanitaire, mais elle amorce le virage. La Haute Autorité de santé (HAS) ouvre l’ère de la prise en compte de la parole du patient. Depuis plusieurs années, la représentation des usagers est une réalité dans plusieurs de ses instances, comme la commission de certification des établissements de santé ou la commission d’évaluation économique et de santé publique. « Ces représentants associatifs qui siègent dans les commissions de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires