Vente de médicaments en GMS : Leclerc ne s’avoue pas vaincu

Par
Publié le 17/11/2014

Michel-Edouard Leclerc l’affirme, il n’a pas perdu la bataille pour la vente de médicaments en grande surface. Loin de là. Pour parvenir à ses fins, il compte s’engouffrer dans la brèche du commerce en ligne, a-t-il expliqué ce matin sur France Inter. « Nous allons faire un site Internet de vente de médicaments comme l’a été autorisé le site Internet du groupe Lagardère (Doctipharma, NDLR) », indique ainsi Michel-Edouard Leclerc. L’autre solution, prévient-il, « est de racheter une pharmacie ou de s’associer avec des pharmaciens ».

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)