Décret sur les SPFPL

Une lente évolution historique  Abonné

Publié le 28/10/2013
Les holdings de pharmacie ne se sont pas créées en un jour : avant d’arriver au décret du 4 juin dernier qui les autorise dans la profession, le processus législatif et réglementaire a été très long. C’est ce que rappelle Jean-Jacques Zambrowski, économiste de la santé, qui fait également le point sur le cadre législatif actuel.
Jean-Jacques Zambrowski, économiste de la santé

Jean-Jacques Zambrowski, économiste de la santé
Crédit photo : S TOUBON

Exemple de holding animatrice

Exemple de holding animatrice
Crédit photo : jean-jacques zambrowski

IL N’A PAS TOUJOURS été possible, comme c’est le cas aujourd’hui, de fractionner la propriété et l’exploitation d’une officine. Depuis la fin du XIXe siècle, au contraire, a longtemps prévalu le principe de l’indivisibilité de la propriété et de l’exploitation des pharmacies. Autrement dit, le pharmacien devait être propriétaire de l’officine dont il était titulaire et ne pouvait exploiter que cette seule officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte