Voies respiratoires

En quête d’un second souffle

Par
Evelyne Gogien-Oudry -
Publié le 24/11/2014

En attendant des innovations qui le doperaient, le segment de la médication officinale dédiée aux pathologies ORL, premier marché de l’automédication il y a 2 ou 3 ans, est en recul après des années de croissance continue. Pourtant quelques nouvelles options pourraient lui redonner du souffle.

Jusqu'en 2012, le marché des voies respiratoires avait le vent en poupe...

Jusqu'en 2012, le marché des voies respiratoires avait le vent en poupe...
Crédit photo : phanie

EN 2011, le marché des voies respiratoires constituait le premier marché de l’automédication (avec un chiffre d’affaires de 515 millions d’euros) et avait progressé au total de 1,5 % par rapport à 2010, malgré l’absence d’épidémie de grippe. En 2012, selon le 11e Baromètre de l’automédication, publié par l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (AFIPA) en collaboration avec Celtipharm, il avait encore augmenté de 17 millions d’euros pour un marché de ventes en valeur de 533 millions d’euros, soit de + 3,3 %.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)