Antalgie

Animer le rayon… et calmer la douleur

Par
Publié le 24/11/2014

Le marché des médicaments conseil antalgiques stagne. Pourtant, il reste prometteur d’un point de vue économique avec une marge intéressante, comme d’un point de vue professionnel. Outre le potentiel de chiffre d’affaires, le marché de l’antalgie offre au pharmacien une place de choix dans la prise en charge de la douleur.

EN VALEUR comme en volume, médicaments remboursables et non remboursables confondus, la spécialité la plus vendue en 2013 était Doliprane (paracétamol), suivie de Dafalgan (paracétamol) (source ANSM*). Si l’antalgie conserve donc son statut de marché phare à l’officine, le marché plus restreint des médicaments antalgiques OTC accuse un léger recul entre 2013 et 2014 (- 1 % en volume et - 0,43 % en CA) selon les données Ospharm recueillies sur un panel de 2 853 pharmacies.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)