ROSP générique, AVK, asthme et transmission du RPPS

Vers une diversification de la rémunération  Abonné

Publié le 04/01/2016

Crédit photo : phanie

Nommé à la fin de l’année 2014, le directeur général de l’assurance-maladie, Nicolas Revel, souhaitait revoir en 2015 les règles de calcul de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour la substitution générique. Pourquoi vouloir changer les règles ?

Parce que les modalités de fixation des primes ne sont plus adaptées, le point de référence étant le taux de substitution de 2011. Mais surtout, Nicolas Revel veut s’appuyer sur ce nouvel accord avec les pharmaciens pour redonner un coup de fouet au développement de ces médicaments dans notre pays.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte