Entretiens « buprénorphine »

Quelle formation et quelle rémunération ?  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 23/06/2016
Après l’accompagnement des malades sous AVK et des asthmatiques, le suivi des patients bénéficiant d’un traitement de substitution aux opiacés (TSO) pourrait voir le jour. Mais une large majorité de pharmaciens ne semble pas prête à s'investir dans ces entretiens pharmaceutiques.

L’idée de créer des entretiens pharmaceutiques pour les personnes sous buprénorphine serait à l’étude. Ce projet vous paraît-il un bon choix ? Un tiers seulement (33,1 %) des pharmaciens pense que « oui », selon une enquête réalisée sur notre site lequotidiendupharmacien.fr du 3 au 17 juin (248 réponses).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte