Autotests - Les limites du self-care

AutotestsLes limites du self-care

Didier Doukhan
| 18.04.2017
  • dessin

Sans consulter de médecin, sans prescription, sans même passer par la pharmacie, les consommateurs américains peuvent depuis quelques jours obtenir et pratiquer chez eux un autotest génétique de prédisposition à une dizaine de maladies. Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) vient en effet d'accorder son précieux sésame, et pour la première fois, à la commercialisation directe aux consommateurs d'un test salivaire qui vise à dépister la maladie de Parkinson,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
anticancéreux

Entretiens anticancéreux oraux : quelle rémunération ?

Les négociations suivent leur cours entre les syndicats de pharmaciens et l'assurance-maladie. Réunis ce matin, les différents acteurs ont présenté leurs propositions pour une juste rémunération. En préambule, le directeur de... Commenter

Partenaires