Médication officinale

Le marché le plus dynamique de l’officine  Abonné

Publié le 29/10/2012
Espéré depuis des années, le développement du marché de l’automédication est désormais une réalité. Changement de comportement de l’usager, médecins débordés de travail, responsabilisation du patient dans un contexte économique contraint, mise en place du libre accès… Les facteurs sont multiples.

SELON UNE ÉTUDE Opinion Way menée en septembre dernier, l’automédication est une tendance de fond puisque 83 % des Français achètent directement des médicaments sans ordonnance en pharmacie. Pour 77 % d’entre eux, c’est une façon de gagner du temps, tandis que 64 % apprécient de se sentir plus autonomes. « De plus, il devient difficile d’avoir un rendez-vous dans la journée chez un médecin généraliste. La moitié des médecins disent qu’ils ne peuvent pas recevoir tous leurs patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte