DIÉTÉTIQUE INFANTILE

Les laits du pharmacien  Abonné

Publié le 28/01/2013
L’offre des « laits » que peut détenir le pharmacien est pléthorique. Petit tour d’horizon des formules réservées à des situations médicales particulières et de celles plutôt adaptées aux simples désagréments et inconforts des nourrissons.
En cas de terrain atopique, les préparations " HA » sont préconisées les six premiers mois

En cas de terrain atopique, les préparations " HA » sont préconisées les six premiers mois
Crédit photo : S TOUBON

À l'officine, l'offre en laits pédiatriques répond plutôt à des situations particulières

À l'officine, l'offre en laits pédiatriques répond plutôt à des situations particulières
Crédit photo : S. toubon

• Préparations « AR » (antirégurgitation)

Ces aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales (ADDFMS) sont riches en amidon (de maïs, de riz ou de pomme de terre) ou en farine de graine de caroube. Ils augmentent ainsi la viscosité du lait et diminuent le nombre et le volume des régurgitations physiologiques non compliquées, qui peuvent persister en moyenne jusqu’à six mois - un an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte