Des objets pour mieux vivre

Des outils indispensables au dépistage et au suivi  Abonné

Publié le 27/05/2013
La marge de progression des petits appareils de dépistage et de suivi est importante. Un exemple : 25 % seulement des hypertendus possèdent un autotensiomètre chez eux et c’est sans compter ceux qui s’ignorent. Petit tour d’horizon de trois essentiels du malade chronique.

Crédit photo : S. TOUBON

• Autotensiomètres

Une dizaine de grandes marques ont fait évoluer, au fil des années, leur technologie, mais la concurrence des appareils souvent non validés, à prix très bas, en grande surface ou sur Internet, est rude. La liste des tensiomètres validés par l’ANSM est un bon argument, même si cette validation est seulement documentaire : l’ANSM examine les validations cliniques faites par les fabricants selon les standards de précision de la BHS (British Hypertension Society) ou de la Société européenne d’hypertension (ESH) et les ajoute à sa liste si elles sont en ordre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte