Lévothyrox, Dépakine, Lactalis… - Quand les crises se succèdent

Lévothyrox, Dépakine, Lactalis…Quand les crises se succèdent

Mélanie Maziere
| 03.04.2018

« Il y aura un avant et un après Mediator. » Cette phrase qui a tourné en boucle pendant des mois était souvent associée à une autre : « Plus jamais ça. » Hélas ! Les crises se succèdent autour des produits de santé.

Bien que les premiers doutes concernant la tératogénicité du valproate voient le jour dans les années 1980, la Dépakine ne sera officiellement déconseillée à la femme enceinte qu’en 2006. Les nouvelles conditions de prescription et de délivrance chez la femme en âge de procréer seront imposées par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) à partir du 1er janvier 2016. Malgré les mesures mises en place ces dernières années, qui surpassent ce qui...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 2

Partenaires