Génériques : La nouvelle donne

Dans la cour des grands Abonné

Publié le 30/11/2009

« FLIRTANT avec les 80 % de substitution, le marché français du générique joue désormais dans la cour des grands d’Europe ». C’est le directeur de l’offre de soins à la CNAMTS, Jean-Pierre Robelet, qui le dit. N’empêche. Indéniablement, le marché de la copie de princeps marque un peu le pas en 2009. Mais, au terme de dix années d’efforts de substitution et de lancements réussis, ce léger tassement de la courbe est à mettre en perspective. Depuis les ordonnances Juppé de 1996 - qui sont un peu l’acte de naissance de ce marché -, à aujourd’hui, les dispositifs d’incitation se sont en effet…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte