Traitements lourds et chroniques

Respecter les prises, un défi pour les seniors

Par
Publié le 26/01/2015
Polymédication, troubles liés au vieillissement, génériques… Les causes de mauvaise observance sont nombreuses chez la personne âgée. Améliorer le packaging est l’une des réponses que l’on peut y apporter.

DÉJÀ PROBLÉMATIQUE, et parfois gravissime quand le traitement est court (antibiotique par exemple), la mauvaise observance est encore plus préoccupante en cas de maladies chroniques, de traitements lourds et de polymédication. Les seniors sont donc particulièrement concernés. Les maladies chroniques touchent 57 % des personnes âgées de 65 ans à 74 ans et environ 70 % des 75 ans et plus (rapport 2010 de la DRESS), ce qui entraîne la prise concomitante de 3 voire 5 molécules différentes.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)