État des lieux

En France, une observance thérapeutique médiocre, mais des solutions à exploiter

Par
David Paitraud -
Publié le 26/01/2015
Un ensemble d’études et d’enquêtes livrent de précieux renseignements sur l’observance des Français. Globalement le taux d’observance est faible, avec des disparités notables selon les pathologies et les tranches d’âge.

LES MÉDICAMENTS ne fonctionnent pas si on ne les prend pas. Élémentaire, et pourtant, la non-observance et la mauvaise observance sont des réalités. Dans un rapport publié en 2003, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) indique que seulement 50 % des patients souffrant de pathologies chroniques suivent leur traitement correctement, dans les pays développés. La France ne semble pas se démarquer, comme le montrent plusieurs études.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)