L’« ordonnance » du pharmacien

Les cinq clés d’un plan de prise

Par
Anne-Sophie Pichard -
Publié le 26/01/2015
Tous les patients atteints de maladie chronique sont appelés à se servir d’un plan de prise. Planning thérapeutique, transposition de l’ordonnance vécue au quotidien, il est un des outils qui contribuent à l’adhésion thérapeutique. Comme tous les outils, il peut largement dépasser le cadre de ses attributions premières et révéler toute son utilité dans de nombreuses circonstances : aide quotidienne, bilan thérapeutique, accompagnement, éducation de la personne…

1 • Connaître ses objectifs

La première fonction du plan de prise est d’aider le malade à intégrer la prise de médicaments dans sa vie quotidienne. Outil de rappel, aide au suivi du traitement, il est indispensable tout particulièrement dans le cas de patients soumis à des médications complexes qui rendent l’observance difficile.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)