Syndrome de la classe économique, « jet leg »

Le risque thromboembolique lors des voyages long courrier est faible

Publié le 26/05/2014

Le lien entre voyages aériens et maladie thromboembolique concerne surtout les passagers qui présentent d’autres facteurs de risque. Des mesures de prévention ont été édictées.

EN RAISON de l’augmentation du trafic aérien mondial, qui était de 3,1 milliards de passagers (et 32 millions de vols) en 2013, et qui devrait atteindre 6,4 milliards de passagers (et 59 millions de vols) en 2030 selon les données de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), la question du lien entre voyage aérien et maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) est d’actualité.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)