À prévoir et à emporter

Une trousse de secours adaptée à chaque destination

Par
Céline Longeard -
Publié le 26/05/2014

À chaque destination son lot de soucis, qu’on peut prévenir en remplissant correctement la trousse de secours du voyageur averti. Dans cette tache saisonnière, le pharmacien est le guide désigné. Mais savez-vous vraiment vous acquitter de ce devoir de vacances ?

Les conditions du voyage déterminent principalement la composition de la trousse de secours

Les conditions du voyage déterminent principalement la composition de la trousse de secours
Crédit photo : dr

• « JE PARS EN ZONE IMPALUDÉE »

Pour ces voyageurs, quatre réflexes sont à avoir : s’assurer que le voyageur a consulté pour une chimioprophylaxie médicamenteuse (selon le pays concerné) et qu’il emporte avec lui un antimoustique corporel aux concentrations adaptées (de type DEET, IR3535 ou encore icaridine), un répulsif pour imprégner les vêtements (à base de perméthrine), et une moustiquaire préalablement imprégnée*.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)