Les mutations du modèle officinal

Les pharmaciens notent et analysent les évolutions du métier  Abonné

Publié le 26/10/2015
Il n’y a pas que l’honoraire qui ait remodelé de manière significative le monde officinal. Le développement des nouvelles missions et des nouveaux services, celui des SEL puis des SPFPL, et enfin la vente en ligne sont venus tour à tour redessiner les contours de l’exercice professionnel. Autant d’évolutions que les pharmaciens jugent sans complaisance dans un sondage réalisé en exclusivité par Call Medi Call pour « Le Quotidien du Pharmacien ».

L’introduction de l’honoraire n’en finit pas de secouer la profession, au risque de la diviser. Mais elle n’est pas le seul élément à agiter le paysage de la pharmacie. Avant l’honoraire, d’autres facteurs avaient introduit la mutation du modèle officinal. Parmi eux, pour ne citer que les plus importants, le développement de nouvelles missions et de nouveaux services, le statut juridique et le développement des SEL et SPFPL, ainsi que la vente en ligne de médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte