Homéopathie et oligothérapie

Une question de terrain  Abonné

Publié le 25/01/2010
Un point commun entre l’homéopathie et l’oligothérapie ? La prise en compte du terrain. Une notion qui en médecine trouve une application concrète dans le traitement de fond.
À chaque homéotype correspond un médicament homéopatique de fond

À chaque homéotype correspond un médicament homéopatique de fond
Crédit photo : PHANIE

EN HOMÉOPATHIE, les terrains correspondent à des profils appelés les homéotypes. Ces profils décrivent des caractéristiques morphologiques et psychologiques. À chaque homéotype correspond un médicament homéopathique de fond. L’homéotype Argentum nitricum, par exemple et de façon simplifiée, regroupe des personnes impatientes, anxieuses par anticipation et « ayant peur d’avoir peur ». Autre exemple, les Pulsatilla sont doux et timides. Ils ont gardé en partie un visage d’enfant et ne paraissent pas leur âge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte