Plantes exotiques et santé

La nature n’est pas toujours bonne  Abonné

Publié le 25/01/2010
L’Afssaps, mais aussi d’autres organismes comme le Centre international de recherches sur le cancer (CIRC), attirent régulièrement l’attention du public et des professionnels sur les dangers liés à la consommation de préparations phytothérapiques à base de plantes exotiques non autorisées, achetées hors des circuits officiels, par correspondance, démarchage ou sur Internet.

LES MÉDECINES TRADITIONNELLES sont dignes de la plus grande considération et se révèlent pourvoyeuses d’innombrables stratégies thérapeutiques efficaces et injustement ignorées : pour s’en tenir à quelques exemples, Artemisia annua, une composacée chinoise, serait active contre les formes résistantes de paludisme, et les Sutherlandia dont notamment S. microphylla, une Fabacée sud-africaine, se montrerait prometteuse pour prévenir la cachexie du patient infecté par le VIH.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte