Phytothérapie et médecines naturelles à l’officine

Ma pharmacie a les doigts verts  Abonné

Publié le 25/01/2010
Un brin de passion, un zeste d’originalité, une bonne dose de connaissances… Et le décor est planté. Dans certaines officines, la phytothérapie occupe une place de choix. Bien plus qu’une simple référence aux sources de la Pharmacopée moderne, l’option « verte » est souvent choisie par passion et conviction. Voici quelques témoignages de confrères qui montrent le chemin d’une médecine végétale encore bien vivante.
Le choix de la phyto combine passion et conviction

Le choix de la phyto combine passion et conviction
Crédit photo : DR

AUTREFOIS, on se représentait le pharmacien comme le détenteur de plantes grâce au mélange desquelles il faisait des miracles. Puis l’allopathie a connu l’essor considérable que l’on sait et a fini par détrôner la médecine naturelle dans les officines. Aujourd’hui, l’offre est assez homogène dans la plupart des officines mais quelques-unes ont choisi de se démarquer en proposant un retour à ces médecines dites « douces ». Cette spécialisation ne se fait pas du jour au lendemain.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte