Phytothérapie, aromathérapie, homéopathie

Un marché éclaté mais porteur  Abonné

Publié le 25/01/2010
Le succès des médecines non conventionnelles ne se dément pas. Forts d’une progression continue de leurs ventes, les produits homéopathiques, de phytothérapie et d’aromathérapie apparaissent même comme de véritables rayons de soleil dans le brouillard officinal. D’autant qu’ils permettent aux pharmaciens de mettre en avant leurs compétences à travers le conseil pharmaceutiques.
Des médecines qui remettent à l’honneur le conseil officinal

Des médecines qui remettent à l’honneur le conseil officinal
Crédit photo : PHANIE

La phytothérapie : 13 segments pour un marché

La phytothérapie : 13 segments pour un marché
Crédit photo : Source : IMS CF Juin 2009 ­ Sell out en valeur

RESPECT DE L’ENVIRONNEMENT : un vœu pieux pendant des années. Un maître mot depuis peu. Car désormais la nature a la côte ! Et la santé n’échappe pas à cette tendance. Rien d’étonnant, dès lors, que les médecines naturelles, un temps décriées, aient désormais le vent en poupe. Avec une progression constante de leurs ventes, depuis une dizaine d’années, les produits de phytothérapie, d’homéopathie et d’aromathérapie sont bel et bien en odeur de sainteté. Pour preuve : la croissance est toujours à deux chiffres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte