La fièvre jaune

Publié le 03/11/2020

Arbovirose transmise par des moustiques du genre Aedes, la fièvre jaune (fièvre amarile) peut se compliquer avec décès dans 50 à 80 % des cas. Il n’existe pas de traitement spécifique. Indispensable dès l’âge de neuf mois (parfois 6 mois si nécessaire) avant tout séjour dans une région intertropicale, en Afrique ou en Amérique du Sud, même en l’absence d’obligation, la vaccination est obligatoire pour rentrer dans de très nombreux pays lorsque l’on revient d’une zone infectée. Elle repose sur l’injection d’une dose de vaccin vivant atténué (Stamaril) au moins 10 jours avant le départ (délai d’obtention d’une immunité protectrice). Suite à la suppression par l'OMS des rappels tous les 10 ans, la validité du certificat de vaccination est prolongée à vie depuis 2016. Toutefois, une revaccination peut être requise comme condition d'entrée dans certains pays en fonction des recommandations des autorités locales. En France métropolitaine, le vaccin amaril n’est disponible que dans les centres agréés.


Source : lequotidiendupharmacien.fr