Paracétamol, aspirine, ibuprofène et conseil officinal

Une trilogie salvatrice  Abonné

Publié le 29/04/2013
Présents dans toutes les pharmacies familiales depuis des décennies, l’aspirine, le paracétamol et l’ibuprofène sont des principes actifs très plébiscités pour soulager la douleur. Un succès et une utilisation trop souvent banalisée qui éclipsent parfois les dangers potentiels attachés à l’usage de ces molécules. Heureusement, le pharmacien est là.

L’ASPIRINE, LA DOYENNE

L’aspirine, de son vrai nom acide acétylsalicylique, a soulagé nombre de générations de malades et pour beaucoup, le « cachet d’aspirine » reste LA solution contre la douleur, voire plus. Certains le considèrent d’ailleurs comme le médicament miracle qui soigne tous les maux. Plus que centenaire, l’aspirine est passée à la postérité et continue de faire partie du quotidien des Français, même si le paracétamol l’a supplanté au cours de la dernière décennie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte