Relaxation, hypnose, yoga, cannabis…

Aux frontières de l’antalgie  Abonné

Publié le 29/04/2013
L’arsenal thérapeutique pour la prise en charge de la douleur est aujourd’hui renforcé par l’utilisation de techniques non médicamenteuses. En alternative ou en complément des médicaments, ces pratiques sont de plus en plus plébiscitées par les patients eux-mêmes. Le point sur ces techniques avec le Docteur Isabelle Nègre, médecin responsable du centre antidouleur du groupe hospitalier Hôpitaux universitaires Paris-Sud.

La relaxation.

« La relaxation, c’est l’inverse du stress. La relaxation vise à rendre le patient calme et détendu. Cet état permet de maîtriser les angoisses provoquées par la douleur. Plusieurs méthodes de relaxation peuvent être proposées, par des exercices de respiration ou de concentration mentale ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte