Coronaropathie, asthme, diabète, HTA, BPCO

Un cœur en hiver  Abonné

Publié le 14/12/2009
Toux, rhinopharyngite et autres infections hivernales sont des plaintes banales qui font quotidiennement pousser la porte des officines quand vient la saison froide. Mais attention, lorsque ce type d’affections touche le malade chronique, la prise en charge relève alors du « cas particulier », et nécessitent parfois le recours à la consultation médicale. Quelques conseils emprunts de bon sens pharmaceutique pour prendre en charge les menus maux d’un cœur en hiver.
Chez l’asthmatique, la toux doit retenir toute l’attention du pharmacien

Chez l’asthmatique, la toux doit retenir toute l’attention du pharmacien
Crédit photo : BSIP/KEENE

MALADIES chroniques et pathologies hivernales ne font pas toujours bon ménage. En effet, ces pathologies peuvent être source d’aggravation, voire de décompensation aiguë en cas de diabète, d’asthme, de BPCO, ou encore en cas d’insuffisance cardiaque. Le premier message que l’équipe officinale doit prodiguer à ces clients particuliers relève du bon vieux dicton : « Mieux vaut prévenir que guérir ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte