Conseil officinal

Les bonnes armes contre le rhume  Abonné

Publié le 14/12/2009
Les traitements du rhume ne sont que symptomatiques et seules des associations de produits peuvent prendre en charge l’ensemble des symptômes, une notion pas toujours facile à faire accepter au patient. Voici quelques propositions de réponses pour faire face à une demande de saison.

DE PLUS EN PLUS souvent, le patient enrhumé cherche par lui-même la solution à ses maux. L’arrivée du libre accès dans les pharmacies n’y est pas pour rien. Mais le choix ne doit pas se faire au hasard car même les traitements du rhume, affection pourtant banale, ne sont pas dénués d’effets secondaires. Pour délivrer un conseil efficace et sûr, le pharmacien doit donc avant tout évaluer à quel stade de son évolution se situe le rhume : débutant avec picotement et éternuement, productif avec obstruction nasale et rhinorrhée claire, ou mucopurulent avec épaississement des sécrétions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte