Les bienfaits du sport après le cancer du sein

Sprinteuse et médecin défendent une même cause  Abonné

Publié le 29/11/2010
Le Dr Carole Maître, gynécologue et médecin du sport à l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance), et Christine Arron, la sprinteuse française détentrice du record d’Europe du 100 m, encouragent, chacune avec ses arguments, les femmes à poursuivre une activité physique… même avec un cancer.
Le Quotidien du Pharmacien.- Que sait-on de la relation activité physique-cancer ?

Dr Carole Maître.- L’activité physique diminue la survenue de presque tous les cancers et cela est particulièrement vrai pour le cancer du sein. Elle diminue de 25 % le risque de récidive et de 30 % la mortalité par cancer du sein (C. Maître, Bulletin Cancer 2009 ; 96). Le problème majeur réside dans la fatigue chronique qui touche les femmes soignées pour leur cancer du sein et qui empoisonne leur vie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte