Prise en charge des conduites d’alcoolisation  Abonné

Publié le 03/12/2012

L’objectif principal de la prise en charge du patient dépendant est de l’amener à une abstinence complète (toutefois certains praticiens acceptent désormais de l’accompagner vers un objectif moins exigeant, du moins dans un premier temps : cette question n’est pas abordée ici) ou, en cas de simple usage nocif, d’infléchir la conduite d’alcoolisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte