Enquête

Le froid, les microbes et nous !  Abonné

Par
Publié le 16/12/2013
« Je ne t’embrasse pas, j’ai la crève ! ». L’expression populaire montre au moins une chose : bon nombre d’entre nous ont conscience que les contacts interhumains favorisent la transmission des virus. Tant mieux. Mais qu’en est-il des autres mesures de prévention préconisées pour limiter l’ampleur des épidémies ? Une enquête récente nous renseigne sur le comportement des Français pour éviter les maux de l’hiver.

L’HEURE EST à la préparation des fêtes de fin d’année et les illuminations des villes font oublier un instant le froid qui s’abat sur le pays. L’hiver sera rude, prédisent certains. Les épidémies saisonnières aussi ? Selon une étude Ifop réalisée pour le laboratoire UPSA (1), 34 % des personnes interrogées estiment en effet que les températures basses représentent le principal facteur expliquant le nombre important de malades en hiver. Et logiquement, 64 % des sondés se couvrent chaudement pour éviter de prendre froid.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte