Un entretien avec Sandra Chasseloup coordinatrice de « L’automédication pour les nuls »

Totum Pharmaciens, une nouvelle association de bienfaiteurs  Abonné

Publié le 16/12/2013
Inspiré par une modeste thèse d’exercice, l’ouvrage « l’Automédication pour les nuls » est surtout né de la collaboration active d’un groupe de pharmaciens réunis par la même passion de la formation et du conseil officinal. Son nom ? Totum Pharmacien, groupe dans le groupe (émanation du groupement de pharmaciens HPI), symbolise ainsi à merveille le succès d’une coopération menée au bénéfice des patients et du partage des connaissances. La pharmacienne Sandra Chasseloup, qui a coordonné les contributions de ses confrères, explique au « Quotidien » les tenants et aboutissants de cette aventure éditoriale.
Sandra Chasseloup : " Ce projet a permis de fédérer les énergies et de créer véritablement Totum...

Sandra Chasseloup : " Ce projet a permis de fédérer les énergies et de créer véritablement Totum...
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Pouvez-vous nous raconter, en quelques mots, la genèse de ce projet ?

SANDRA CHASSELOUP.- J’avais réalisé ma thèse d’exercice sur le thème de la qualité de la dispensation des médicaments à l’officine. Dans le cadre de ce travail, j’avais décomposé mon propos en deux parties : la première concernait les procédures de dispensation des médicaments prescrits, la seconde présentait des arbres de décision destinés au conseil officinal pour des plaintes banales telles la toux, les maux de gorge, etc...

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte