Prise en charge des IST (Chlamydia et gonocoques)

Dépister pour s'en débarrasser  Abonné

Par
David Paitraud -
Publié le 27/05/2019
Souvent éclipsées par le VIH, les IST bactériennes à Chlamydia et à gonocoques connaissent une recrudescence inquiétante. Pourtant, ces maladies se soignent facilement à condition d'être dépistées.

Dans les années quatre-vingt-dix, le préservatif à 1 franc a connu un large succès ; cette opération soutenue par les pharmaciens d'officine et les grossistes répartiteurs, dans une période de mobilisation massive contre le SIDA, a contribué à démocratiser l'utilisation de ce dispositif de prévention contre l'ensemble des MST (maladies sexuellement transmissibles). Vingt-cinq ans plus tard, les MST sont devenues les IST (infections sexuellement transmissibles), le préservatif est remboursable par l'Assurance maladie, et le pharmacien reste un élément central d

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte