Maintenir l'équilibre protecteur du microbiote vaginal

Une bonne hygiène intime doit préserver la flore  Abonné

Par
Anne-Sophie Pichard -
Publié le 27/05/2019
Un simple geste et sa répétition au jour le jour peuvent porter atteinte à l'équilibre du milieu vaginal. À l’inverse, quelques règles d'hygiène faciles à observer permettront de préserver un système très efficace de protection de la zone intime.
flore vaginale

flore vaginale
Crédit photo : STEVE GSCHMEISSNER/SPL/PHANIE

Comme tout microbiote du corps humain, la flore vulvo-vaginale a un rôle protecteur fondamental. Si des millions de micro-organismes - bactéries essentiellement anaérobies et levures de type Candida albicans - la composent, les bactéries y sont majoritaires et parmi elles les lactobacilles qui dominent le microbiote vaginal à hauteur de 60 % à 80 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte