Chez le médecin  Abonné

Publié le 12/01/2015

Le psoriasis, dans sa présentation typique (il est impossible de décrire ici ses nombreuses formes atypiques), se traduit par la présence de plaques érythématosquameuses, arrondies, d’un diamètre variant entre 1 et 3 cm, très légèrement surélevées, à bordures nettes. Les squames, épaisses, sèches, blanchâtres, se détachent en bloc lorsqu’on les gratte à la curette, laissant apparaître une gouttelette sanglante (« rosée sanglante »). Les lésions sont prurigineuses dans 70 % des cas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte