Pied du diabétique

5 règles d’or pour éviter le pire  Abonné

Publié le 30/05/2011
Zone à risque par excellence, le pied du sujet diabétique est le siège potentiel de bien des complications. Conséquences directes de la maladie, celles-ci conduisent chaque année 10 000 à 15 000 personnes à subir l’amputation d’un orteil, du pied voire de la jambe entière. Une situation extrême dont tout un chacun peut se prémunir en respectant, au quotidien, quelques règles comportementales simples.
Des soins attentifs et réguliers sont la meilleure des assurances contre les complications

Des soins attentifs et réguliers sont la meilleure des assurances contre les complications
Crédit photo : phanie

DEUX PROBLÉMATIQUES principales menacent les membres inférieurs : l’artérite est une atteinte des artères qui se traduit par une mauvaise circulation sanguine notamment au niveau de la peau. Mal irrigué, le tissu cutané est fragilisé, en proie à la sécheresse, à l’hyperkératose et aux fissures. Il cicatrise moins bien et peut même être atteint de nécrose. Un risque que vient aggraver la nature du pied - milieu septique par excellence - et la possibilité d’infection favorisée par l’état immunodépressif que présentent fréquemment les sujets diabétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte